Handball

Cameroun – Can Handball Dames 2021 : « (…) A la vie à la mort »

C’est dans cet état d’esprit que le Cameroun compte affronter le dernier match face à la RDC pour afin être leader du groupe B. Mais avant cela, la prestation mitigée  à la deuxième sortie contre le Nigéria a permis tout de même à la sélection camerounaise d’obtenir le ticket pour les ¼ de finales.

La deuxième rencontre de la poule B de la 24e édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Handball sénior Dames s’est disputée hier 10 juin à Yaoundé. Les lionnes indomptables étaient face aux Super Eagles. Le pays hôte a eu du mal à asseoir leur système de jeu pendant la première période. Mais au finish grâce à la bonne lecture du patron du banc de touche, la bande à  Vanessa Albane Djiepmou a rectifié le tir à la seconde manche. Une stratégie payante qui a permis aux lionnes de dominer et remporter cette deuxième sortie sur le score de 30 à 19. « L’essentiel c’est la victoire peu importe comme on joue. On sait qu’au début ça a été compliqué mais on déroule au fur et à mesure et je pense que notre jeu va se peaufiner au fur et à mesure de la compétition. Ce qui n’a pas marché à mon avis, je pense que c’est notre défense, il y’avait beaucoup d’espaces mais qu’on a su gérer à la fin » décrit Karichma Ekoh Kaltoume, qui est à sa première participation à la CAN. « La deuxième mi-temps on a trouvé les mots justes, la formule pour essayer de contrecarrer le Nigéria. On a été solidaire en défense et le jeu du Nigéria n’a plus développé comme en première mi-temps. Donner moins d’espace au Nigéria et jouer véritablement au contre. Quand on leur a proposé cette difficulté, elles ont eu du mal à s’adapter et ça a fait la différence » explique le sélectionneur national, Serge Chistian Guebogo à la conférence d’après-match.

« (…) A la vie à la mort »

Le prochain match s’annonce d’ores et déjà houleuse entre le Cameroun et la RDC. Les deux sélections ont tour à tour remporté leurs deux premiers matches. La bataille pour être leader du groupe B est donc lancée. L’équipe camerounaise est consciente de cet enjeu. La femme du match de la deuxième rencontre Karichma Ekoh Kaltoume pense que c’est un match « à la vie à la mort, seule la victoire compte, il faut qu’on passe peu importe comment on joue juste la victoire compte. Se battre de façon hargneuse, mettre le cœur et surtout de ne pas avoir peu d’aller à la guerre ».

Ayouba Nsangou

Partagez...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Comment here