Football

Présidence à la CAF : ce qu’il faut retenir de la visite d’Augustin Senghor en Guinée

A quelques semaines de l’élection présidentielle de la CAF, prévue le 12 mars prochain au Maroc, le candidat sénégalais, Augustin Emmanuel Senghor a effectué une visite de travail en Guinée dont le but est de recueillir le soutien du président de la Féguifoot, Antonio Souaré.

Arrivée hier nuit à Conakry, Me. Senghor était accompagné par une forte délégation dont les têtes d’affiches sont des iicones du football sénégalais, comme le double vainquer du Ballon d’Or Africain, El Hadj Diouf et le Gaucher Magique, Khallilou Fadiga.

Après un accueil chaleureux à l’aéroport international Conakry-Gbéssia, par Antonio Souaré, la délégation s’est rendue au siège de la Féguifoot pour une visite de travail. Par la suite, les hôtes ont été reçues en audience par le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé.

Au cours de cet entretien, Me. Senghor a présenté son programme pour la CAF, avant que l’homme fort de Conakry ne lui prodigue des sages conseils, tout en évoquant la nécessité de privilégier l’intégration africaine.

Avant de tenir une conférence de presse, ce jeudi, le candidat à la présidence de la CAF et ses compagnons ont visité le nouveau stade Général Lansana Conté de Nongo qui a une capacité de 50.000 places.

Au cours de son face à face avec la presse guinéenne, Augustin Senghor a mis un accent particulier sur les efforts du président Antonio Souaré qui a réussi à ramener le football guinéen au devant de la scène africaine.

Pour lui, il était nécessaire de venir en Guinée qu’il considère comme son pays avant le jour de l’élection de la CAF. Afin de rencontrer le chef de l’Etat Alpha Condé et le président de la Féguifoot Antonio Souaré. Cela dans le but de rapprocher les positions pour qu’il puisse bénéficier la voix de la Guinée lors du congrès.

Poursuivant son speech, il a ainsi évoqué quelques points de son programme qu’il juge ambitieux et innovant pour la CAF, qui s’articule sur le credo ‘’Ensemble pour Football Africain Uni, plus performant et plus Attractif’’.

Après avoir exprimé sa volonté de voir l’Afrique organiser la deuxième coupe du monde après 2010 en Afrique du Sud, Me. Senghor conclut en disant’’ pour cela il faut travailler ensemble avec des hommes comme Antonio Souaré pour changer la donne ».

C’est dans ce même ordre d’idée que le patron du football guinéen, a indiqué que la Confédération Africaine de Football a besoin d’un homme compétent.

« La CAF doit appartenir aux personnes qui aiment le football, qui ont un passé et une vision. Tout le monde connaît le parcours de Me Senghor », dit-il.

Sur ce, le président de la Féguifoot soutient qu’avant que sa fédération ne prenne une décision finale sur le choix des candidats, il est nécessaire d’évaluer le programme de chaque challenger.

Sur ce, il faut noter que parmi les quatre candidats en course pour présider les destinées du football africain, trois sont de l’Afrique de l’Ouest dont un ivoirien et un mauritanien qui ont tous besoin de la voix de la Guinée.

Ibrahima Bah


Partagez...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter